France Relance : former et accompagner au mieux les jeunes grâce au numérique

Le plan de relance comporte un important volet dédié à la transformation numérique de l’enseignement. Au-delà d’assurer la continuité pédagogique lors de la crise sanitaire, ces nouveaux équipements et projets vi...

Près de 6 M€ consacrés sur la région académique Nouvelle-Aquitaine

Le plan de relance comporte un important volet dédié à la transformation numérique de l’enseignement. Au-delà d’assurer la continuité pédagogique lors de la crise sanitaire, ces nouveaux équipements et projets visent à améliorer la progression et les modalités de travail des élèves et des étudiants à long terme, via la mise en place de pratiques innovantes. La région académique Nouvelle-Aquitaine mène cette transformation en lien étroit avec les écoles et les établissements.

Assurer un socle numérique dans chaque école

Afin de réduire les inégalités scolaires et de lutter contre la fracture numérique, l’État investit 105 M€ au niveau national dans l’équipement des écoles qui n’ont pas atteint le socle numérique de base. Un appel à projets, divisé en deux vagues, est mené actuellement. Il financera :

  • des équipements (tableau numérique, ordinateur, tablette, outil de visio…),
  • des ressources et de services numériques (applications pour les enseignants, environnement numérique de travail...).

1ère vague de l’appel à projets « socle numérique » sur la région académique Nouvelle-Aquitaine

437 dossiers financés pour 6,5 M€ :

  • 3,4 M€ sur l’académie de Bordeaux,
  • 557 000 € sur l’académie de Limoges,
  • 2,6 M€ sur l’académie de Poitiers.

Équiper les lycées pour développer l’enseignement hybride

Depuis le début de la crise sanitaire, le numérique est essentiel à l’enseignement hybride (mêlant présentiel et distanciel pour une partie de la classe ou la totalité). Il apporte également une réponse innovante et personnalisée aux différents contextes d’apprentissage : enseignement des élèves gravement malades ou empêchés, échanges internationaux ou utilisation pour des enseignements de spécialité rares.

Porté par le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine et la région académique, l’appel à projets France Relance consacre 1,5 M€ à l’équipement des lycées en matériel d’hybridation (barres de son et outil de visio directionnel). Ce déploiement sera accompagné par la mise en place d’une formation sur l’hybridation des enseignements.

1ère vague de l’appel à projets « hybridation des lycées » sur la région académique Nouvelle-Aquitaine

  • 88 % des lycées publics ont répondu.
  • 810 équipements financés, soit en moyenne 2 à 3 équipements par lycée.
  • 654 000 €.
  • Livraison à la rentrée 2021/2022.

Repenser les modalités d’enseignement dans les universités

Via l’appel à projets « Hybridation des formations de l’enseignement supérieur », l’État entend aider les établissements à développer une offre de formations hybrides afin de permettre à chacun de poursuivre ses études, indépendamment de l’évolution de la situation sanitaire. La région académique Nouvelle-Aquitaine s’est particulièrement illustrée avec 2 lauréats :

  • HyPE-13 : Hybrider et Partager les Enseignements

Financé à hauteur de 3 M€, le projet HyPE-13 regroupe un consortium de 12 établissements (notamment La Rochelle Université et l’Université de Limoges), coordonné par l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA). En 18 mois, il se donne notamment pour objectif de favoriser le partage et la réutilisation des ressources (formations…) existantes, au sein et en dehors du consortium.

  • OCAM : Open Campus des Mineures du Littoral

La Rochelle Université se focalise, quant à elle, sur les « mineures » de ces formations. 861 000 € sont consacrés à la création de 5 « mineures » en ligne, qui seront accessibles, par briques ou en intégralité, aux publics d’autres universités ou à des élèves de BTS.

Former les enseignants chercheurs

En parallèle, le plan France Relance comprend également un appel à projets qui vise à la formation au numérique des enseignants chercheurs. Cinq universités de la région académique Nouvelle-Aquitaine sont lauréates pour un montant avoisinant chacune les 100 000 €.