STOP au cybersexisme!

Victime ou témoin de cybersexisme

Une insulte sexiste dans un tweet. Un statut Facebook haineux. La diffusion sauvage d'un contenu intime sur Snapchat ou Instagram. Une avalanche de commentaires dégradants sur une vidéo Youtube… Les exemples de cybersexisme ne manquent pas et la créativité des cyberharceleurs est sans limite : banale, médiocre, violente et largement impunie. 

Victime ou témoin de cybersexisme

 

Depuis 2015, le Centre Hubertine Auclert lutte contre le cybersexisme. Ce clone virtuel du sexisme « ordinaire » gangrène les réseaux sociaux, touchant en majorité les jeunes femmes, parfois tragiquement, souvent violemment. Face à ce fléau, le Centre Hubertine Auclert a mené des campagnes de sensibilisation, a formé les personnels démunis face aux situations de cybersexisme et a mis en ligne un site de ressources complet : www.stop-cybersexisme.com
Aujourd'hui, le retrait des contenus est la première préoccupation des victimes... Ce qui amène à une question simple : savez-vous comment signaler ces contenus ?
Chaque réseau social propose des formulaires dédiés, souvent disparates. Très discrets, ces dispositifs restent trop peu connus du grand public... Pour pallier ce défaut, le Centre Hubertine Auclert lance une série inédite de tutoriels vidéos pour signaler tout acte de cybersexisme sur les plateformes concernées. Soit 37 vidéos simples et pédagogiques pour signaler efficacement un commentaire sexiste, la diffusion d'une vidéo intime, des messages de harcèlement sexuel sur Snapchat, sur Instagram, sur Twitter, sur Facebook...
L'objectif ? Aider concrètement les victimes, prouver aux cyberharceleurs que l'impunité ne sera jamais victorieuse, et rappeler aux réseaux sociaux leur responsabilité en matière de sécurité !

#STOPCYBERSEXISME #JESIGNALE !

Tout savoir : stopcybersexisme