Les gestes professionnels de la continuité pédagogique

Enseigner à distance nécessite des adaptations et des choix pédagogiques différents.

Au premier degré tout particulièrement, la mise en œuvre de la continuité pédagogique nécessite la mobilisation des responsables légaux pour accompagner l’autonomie des élèves. C’est donc en direction de ces responsables légaux qu’il faudra communiquer.

Installer un cadre rassurant et stable s'appuyant sur des habitudes et routines

Proposer un plan de travail lisible et structuré :

- Construire et diffuser un emploi du temps précisant la répartition des grands domaines disciplinaires dans la semaine (par exemple : géométrie tous les jeudis matin, lecture suivie tous les mardis et vendredis...)

- Favoriser la régularité de la planification des différents temps d’apprentissage (situations de découverte, exercices d’application ou d’entrainement, temps d’évaluation) permet aux responsables de mieux comprendre les attentes liées à chacune de ces phases.

- Diffuser ce plan de travail à un moment bien défini. La régularité hebdomadaire est généralement priorisée mais d’autres fréquences d’envoi peuvent être envisagées.

- Annoncer les moments d'échange (ex : envoi des corrections le soir même ; temps d’échanges individualisés « élève et parent(s) » ; feed back collectif uniquement avec les élèves

- Intégrer à ce plan de travail les différents temps d’échange qui y sont associés (envoi des corrections, temps d’échanges individualisés avec l’élève et son responsable, retour collectif en classe virtuelle, ...)

 

 De nouveaux gestes professionnels


La distance physique et l’usage d’outils numériques nécessitent l’adoption de nouvelles modalités de travail et l’articulation cohérente des nouveaux gestes professionnels associés.