Campagne "Obligation de formation"

Se former jusqu’à 18 ans pour construire son avenir professionnel ? En France, c’est obligatoire et c’est une bonne nouvelle.

 0 800 122 500 :   un numéro gratuit dédié aux 16-18 ans qui ne sont ni en études, ni en formation, ni en emploi

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports ont lancé, depuis le samedi 4 septembre, une campagne d’information pour faire connaître l’obligation de formation des jeunes entre 16 et 18 ans et les inciter à appeler le numéro vert. Une des mesures clés de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, l’obligation de formation permet de repérer et d'amener vers un parcours d'accompagnement et de formation les jeunes en risque d'exclusion.

L'obligation de formation

En septembre 2018 le gouvernement a lancé la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté. Dotée d’un budget de 8,5 milliards d’euros sur 4 ans, cette stratégie vise à combattre les inégalités de destin et à développer une réelle égalité des chances.

Pour la première fois dans notre droit depuis l’ordonnance de 1959, l’obligation de formation de 16 à 18 ans complète l’instruction obligatoire jusqu’à 16 ans. C’est un filet de sécurité pour les jeunes. Il garantit à chacun le droit à une nouvelle chance dans son parcours. Depuis la rentrée 2020, l’obligation de formation jusqu’à 18 ans est devenue une réalité.

Grâce à la force des acteurs locaux du réseau des Plates-formes de suivi et d’appui aux décrocheurs (PSAD), les jeunes en situation de décrochage scolaire sont identifiés, contactés, accompagnés et réinsérés dans un parcours adapté à leurs besoins. La formation jusqu’à 18 ans est une chance pour eux car cela les éloigne de la précarité, valorise leurs compétences et leur permet de trouver une place dans la société au travers d’un projet adapté à leurs envies. Un exemple parmi d’autres, la Promo 16-18 des centres de l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) offre 35 000 places aux jeunes mineurs en situation de décrochage scolaire. Ces adolescents ont pu reprendre confiance en eux et sortir d'un statut extrêmement précaire, étant parfois sans études, sans formation et sans emploi.

Ce dispositif engage la France dans une vision de long-terme : un jeune décrocheur, c’est à présent un talent à valoriser. La France sera plus forte si elle donne la possibilité à ses jeunes citoyens d'exprimer et de développer leurs compétences au travers d’une nouvelle approche et de trouver ainsi leur place dans la société.

 

L’obligation de formation en quelques chiffres

90 000

 

86 000

 

35 000

 

L’obligation de formation jusqu’à 18 ans répond donc à un ensemble de besoins et consacre le droit, pour les jeunes, à une nouvelle chance dans leurs parcours. L’obligation de formation s’attaque à la racine de la pauvreté, en offrant la possibilité aux jeunes de se réinsérer dans la société, de se qualifier et de valoriser leurs compétences. Les jeunes se voient proposer des solutions de retour en formation sous statut scolaire, d’apprenti, d’accompagnement et d’accès à la qualification et à l’emploi. Ils sont appuyés au quotidien et dans la durée par les réseaux de l’éducation nationale et des Missions locales.

 

Être accompagné et orienté 

Afin de répondre aux interrogations des jeunes et de leur famille, de les informer et de les orienter, un numéro unique existe :

0 800 122 500

Au téléphone, les acteurs de l'orientation et de l'accompagnement, répondent en fonction de la région, de manière à orienter vers le professionnel le plus proche.

 

Un accompagnement adapté

Ce numéro permet d'être mis immédiatement en relation avec des interlocuteurs qui connaissent parfaitement les sujets et des réfèrents les mieux à même d'accompagner les jeunes en difficulté.