Prise de fonction de Mathias Lamarque

 Mathias LAMARQUE prendra lundi 8 mars 2021 ses fonctions de délégué de région académique à la jeunesse, à l’engagement et aux sports (Drajes).

Cette nouvelle délégation régionale mise en place au 1er janvier 2021, intègre une partie des missions de l’ancienne direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRDJSCS). Placée sous l’autorité de la rectrice de région académique, la Drajes est également sous l’autorité fonctionnelle de la préfète de région.

Depuis 2016, Mathias LAMARQUE occupait le poste de sous-directeur de l’éducation populaire à la direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative, une direction auparavant rattachée au ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, puis au ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports.
Il a durant sa carrière assuré les fonctions de directeur de projet (conseil national du sport et réformes législatives) à la direction des sports du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports (2013-2016), directeur du Creps d’Ile-de-France (2010-2013), directeur du Creps de Bordeaux-Aquitaine (2006-2010) ainsi que directeur départemental de la jeunesse et des sports et délégué départemental à la vie associative du Val d’Oise (2002-2006).

Mathias LAMARQUE a débuté son parcours professionnel en tant qu’inspecteur de la jeunesse et des sports - responsable du service jeunesse, à la direction départementale de la jeunesse et des sports du Lot-et-Garonne (1989-1992) et inspecteur de la jeunesse et des sports - responsable du service formation, à la Direction régionale de la jeunesse et des sports du Centre (1992-1999).


La délégation régionale académique à la jeunesse, à l’engagement et aux sports (Drajes) participe à la définition et à la mise en oeuvre de la politique régionale sur les champs de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative. Elle est également en charge du développement de la pratique sportive, de la formation professionnelle, ainsi que de l’engagement, notamment grâce à des dispositifs tels que le service civique ou le service national universel.
La réforme de l’organisation territoriale engagée en 2018 par le Gouvernement consacre ainsi l’adossement du champ jeunesse, engagement et sports au pilier éducatif, témoignant d’une volonté d’agir pour la continuité éducative dans et hors l’école.