Insertion professionnelle

Pour la première fois cette année, l’insertion professionnelle des jeunes sortants de la voie professionnelle en lycée ou en centre de formation pour apprentis (CFA) est analysée grâce à des indicateurs issus du dispositif InserJeunes.
Ce dispositif, qui remplace désormais les enquêtes d’insertion dans la vie active IVA et IPA, permet notamment de répondre aux exigences de la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » de septembre 2018, grâce au calcul chaque année, au niveau établissement, des indicateurs suivants :

  • taux d’insertion professionnelle des sortants de l’établissement et valeur ajoutée de l’établissement
  • taux de poursuite d’études
  • taux d’abandon en cours de formation
  • taux de rupture de contrat d’apprentissage

A noter que les taux d’insertion mesurés dans InserJeunes ne sont pas comparables directement avec ceux issus des enquêtes IVA-IPA, et la transition vers le nouveau dispositif provoque donc une rupture de série.

Chiffres clés

Parmi les lycéens du public et du privé sous contrat inscrits à la rentrée 2017 et 2018 en dernière année d’un cycle professionnel de niveau CAP à BTS dans l’académie de Bordeaux, 46 % sont toujours en formation l’année scolaire suivante. Dans l’académie comme en France, 41 % des jeunes sortis du système scolaire sont en emploi salarié six mois après la fin de leurs études. Ce taux est légèrement inférieur à celui observé en Nouvelle-Aquitaine (42 %).

Parmi les apprentis néo-aquitains terminant en 2018 et 2019 une dernière année d’études professionnelles de niveau CAP à BTS, un sur trois est toujours en formation l’année scolaire suivante. Parmi les apprentis sortis du système scolaire, 63 % sont en emploi salarié six mois après la fin de leurs études. Ce taux est légèrement supérieur à la moyenne nationale (62 %).

Documents statistiques

Insertion des apprentis :

En Nouvelle-Aquitaine, 63 % des apprentis de niveau CAP à BTS sont en emploi salarié 6 mois après leur sortie du système scolaire  

Insertion des lycéens :

Six mois après leur sortie du système éducatif, 41 % des lycéens professionnels de l’académie de Bordeaux sont en emploi salarié *

*Une note similaire est produite par le Rectorat de Poitiers concernant les résultats d'InserJeunes en région Nouvelle-Aquitaine pour les lycéens :

Liens vers les publications nationales :

Pour aller plus loin

Le dispositif InserJeunes (DEPP-DARES) mesure à échéance semestrielle la situation professionnelle des jeunes sortis de formation initiale à la fin de l’année scolaire précédente. Sont concernés tous les sortants de classes terminales professionnelles de CAP, mentions complémentaires (MC), Bac pro, brevets professionnels (BP) et BTS, des lycées publics et privés sous contrat et des Centres de Formation d’Apprentis (CFA). InserJeunes est un système d’informations obtenu par rapprochement de bases de données administratives "scolarité" (remontées administratives des inscriptions des élèves et des apprentis) et de bases de données "emploi". Le dispositif permet de se rapprocher de l’exhaustivité et de construire des d’indicateurs d’insertion à des niveaux très fins. Ces indicateurs sont disponibles à différents moments après la sortie du système éducatif (6 mois, 12 mois, 18 mois et 24 mois).

Il s’agit d’une nouvelle série statistique, qui remplace les enquêtes par questionnaire IVA (lycéens) et IPA (apprentis), avec pour source les Déclarations Sociales Nominatives (DSN) effectuées auprès du Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

Le dispositif InserJeunes intègre un site Internet qui recense par établissement et par formation les chiffres de l'insertion. Il est destiné aux jeunes en recherche d'un emploi ou d'une formation, aux parents, aux établissements concernés.

Sont également disponibles sur le site ministériel les résultats nationaux, la synthèse de l'enquête et les données téléchargeables.

Archives

Les enquêtes Insertion dans la Vie Active et Insertion Professionnelle des Apprentis (IVA-IPA), désormais remplacées par le dispositif InserJeunes, avaient pour but de mesurer l’insertion professionnelle des jeunes sept mois après la fin de leurs études. Elles étaient réalisées chaque année, dans toutes les académies de France, auprès de tous les sortants de lycées ou de centres de formation pour apprentis (CFA).