Education artistique et culturelle (EAC)

PARTAGER CETTE PAGE

Le 1/4 d'heure Lecture à l'École

Le rectorat de Bordeaux accompagne les initiatives destinées à susciter le goût de la lecture. Un temps de lecture institutionnalisé existait déjà au sein de plusieurs établissements de l'académie de Bordeaux et se généralise depuis la rentrée 2019 grâce au dispositif « quart d'heure lecture à l’Ecole ». Il peut devenir un axe majeur du volet d’éducation artistique et culturelle du projet d’école ou d’établissement, favorisant ainsi la mise en œuvre du 100% EAC pour les élèves.

Former à la fois de bons lecteurs et des lecteurs actifs ayant le goût de la lecture fait partie des missions fondamentales de l'École. Accéder au sens des textes, et au plaisir que leur lecture procure, nécessite de conduire durant toute la scolarité obligatoire un travail régulier et structuré qui permette aux élèves d'acquérir des automatismes et de maîtriser les mécanismes de la lecture pour lire de manière fluide et aisée. Afin d'atteindre ces objectifs, toute la communauté éducative se mobilise en faveur du livre et de la lecture.





Mise en oeuvre du "1/4 d'heure Lecture"

Seuls le silence et la possession d’un livre sont requis !

Pour quels publics ?


Chaque jour, l'établissement scolaire banalise un temps de lecture d’environ 15 minutes. Ce temps quotidien et personnel est partagé collectivement par l'ensemble de la communauté éducative. Toutes les personnes sont concernées : les élèves mais aussi les adultes qui travaillent dans l’établissement, quelle que soit la fonction qu’ils occupent. Ce dispositif permet de donner le spectacle de l’adulte qui lit, parfois si éloigné des environnements de certains élèves.

Comment choisir et trouver les livres ?


Le livre lu par chacun est librement choisi par le lecteur (sont exclus les manuels scolaires). Cependant afin de favoriser la lecture prolongée d’œuvres d’une certaine envergure, il semble important que la lecture porte prioritairement sur des œuvres de fiction ou de réflexion.
Les livres peuvent être proposés par la communauté éducative, notamment grâce au professeur documentaliste, en lien avec des partenaires extérieurs tels que les bibliothèques et médiathèques de secteurs. Pour pallier les oublis, il arrive que le CDI met à disposition des exemplaires de livres en série dont les enseignants peuvent s’emparer et garder dans leurs salles afin de pouvoir les proposer le cas échéant.

Des exemples dans l'école Edouard Herriot de Marmande (photographie ci-contre), au collège de Lesparre-Médoc (33) ou au lycée de Nérac (47) mont

rent que  la  mise  en  place  de  "boites  à  livres"  permet  la circulation des œuvres à  l’intérieur de l’établissement. Des élèves peuvent se délester d’ouvrages qu’ils ne lisent plus et en trouver ainsi de nouveaux. Des bourses d’échanges de livre peuvent aussi être organisées.  

L'entreprise solidaire Recyclivre peut vous aider à acquérir des livres à prix modiques dans toute l'Aquitaine. Contact : Clémence Mathieu, bordeaux@recyclivre.com, 05.35.54.25.30

En lycées : des librairies indépendants de proximité peuvent aussi accompagner les lycéens dans l’acquisition de livres grâce à un chèque-livres de 20 € délivré par le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine aux lyceéns qui en font la demnde : https://les-aides.nouvelle-aquitaine.fr/jeunesse/cheque-livre

Comment organiser ce temps de lecture ?


Intégrer tout l’établissement à la réflexion : il convient d’intégrer le Quart d’heure lecture comme une composante essentielle du volet culturel du projet d’école ou d’établissement, qui sera donc présenté en débattu en conseil d’école ou d’administration, sous la direction du chef d’établissement ou d’école.


Déterminer le ou les créneaux horaires les plus appropriés en fonction du contexte de l’établissement : ils peuvent varier au cours des périodes afin d’impacter le moins possible les mêmes temps d’enseignement. Dans certains collèges, on a réduit de 5 minutes les 3 heures de cours de l’après-midi afin de dégager ce quart d’heure de lecture en amont de la demi-journée.


Programmer des temps de visites au CDI pendant les heures de cours en amont pour que les élèves opèrent leurs choix, accompagnés par les professeurs documentalistes.


Impliquer les élèves et leurs familles dans sa mise en œuvre : création d’affiches pour promouvoir l’action, réalisation de bandes sonore pour annoncer son début et sa fin, rédaction d’une charte du Quart d’heure réussi avec les élèves eux-mêmes.
Les familles peuvent être tenues informées grâce à un courrier de présentation (modèle proposé) et impliquées en incitant par exemple les dons de livres.


Aucune question ne sera posée à l’élève ni aucun travail scolaire demandé à partir de ces temps de lecture.



Premiers retours des établissements de l’académie de Bordeaux

Adressé au mois de juin 2019 aux 3400 écoles et établissements de l’académie de Bordeaux, une enquête a permis de recenser les bénéfices du Quart d’heure lecture sur les élèves et l’établissement scolaire.

Le calme permet aux élèves de mieux se concentrer et apprécier une lecture qu’ils ont choisie.

« Les élèves, dans la grande majorité attendent ce moment. C'est un retour au calme (après la pause méridienne) qui permet de bien reprendre les enseignements après. Cela permet à certains de lire enfin un livre, de passer du temps à la lecture. » Ecole primaire de PRIGONRIEUX (24)

« Nous notons une appétence accrue pour la lecture ! Le mimétisme a permis à de très nombreux élèves non lecteurs habituels de s'essayer à la lecture en côtoyant des camarades passionnés et des adultes lisant en leur compagnie. »  Collège d’ARVEYRES (33)

Les enseignants notent que cette habitude même si elle peut sembler imposée au départ, finit à travers la découverte de nouveaux univers de lecture par développer « le goût de lire ».

« Les enfants se familiarisent avec tous types d'écrits. C'est un moment "plaisir" et ils peuvent ensuite partager leurs avis sur leurs lectures et "donner envie" aux autres. Cela favorise le retour au calme. »
Ecole primaire de CAZERES-SUR-L'ADOUR (40)

« Les élèves [...] ont bien compris ce temps de lecture comme étant personnel et pour lequel rien n'étant attendu,  [ils sont] de plus en plus nombreux à sortir les livres de la classe pour lire pendant les récréations. »

« Les élèves apprécient ce temps et deviennent demandeurs. De sérieux progrès de compréhension de l'Ecrit et de leur capacité à reformuler. Une concentration en progrès, à propos du Livre et de l'Ecrit... »Témoignage de l’école élémentaire de FONROQUE (24)

La lecture est ainsi envisagée comme un acte culturel, de plaisir, et pas seulement un outil pour les disciplines enseignées.

« Le dispositif ritualisé crée des habitudes de lecteur et amène certains non lecteurs vers d'autres lieux de lecture (cdi, bibliothèque municipale...). Il est noté aussi que ce moment permet aux élèves d'être plus disponibles pour la séance; il n'y a pas de temps de perdu. »
Témoignage du collège de CASTELJALOUX (47)

Au sein de l’établissement, tous les acteurs partagent la mise en place d'une action culturelle dont chacun est garant. Ceci entraine une modification pour les élèves  des représentations traditionnelles des différents professionnels de l'établissement. On assiste à un « renforcement du sentiment d'appartenance à une communauté » .



Rayonnement du "1/4 d'heure Lecture"

Un acte individuel mais ouvert sur le monde !

Au-delà d’une découverte du monde à travers ses lectures, le "1/4 d’heure Lecture" permet à l’élève de s’intégrer dans un parcours cohérent impliquant l’environnement amical et familial de l’élève. (Point 5 de la charte pour l’EAC)
Développer le goût pour la lecture, c'est aussi en faire un acte de partage et d'échange, au sein de la classe et de l'école et au sein des familles. Les livres choisis par les élèves peuvent circuler de l’Ecole à la maison et inversement. Les élèves sont accompagnés pour identifier des ouvrages qu'ils prennent plaisir à retrouver lors de ces temps de lecture, à l’Ecole ou à la maison.

Des partenaires pour accompagner ce dispositif

Des associations peuvent accompagner les établissements scolaires (chefs d'établissement, enseignants, infirmiers ou toute personne volontaire) dans cette démarche :

Associations Actions site Internet Contacts

"Silence,  on lit!"

Propose un des RDV personnalisés

Fournit un kit de mise en place

Intervienne pour les équipes éducatives sur le long terme en assurant un accompagnement personnalisé basé sur une longue expérience de ce dispositif

Document de présentation

http://www.silenceonlit.com/

silence.on.lit@gmail.com

Tél. fixe : 09.61.41.35.33

Lire et faire lire

Pour les écoles primaires et maternelles

Des bénévoles offrent une partie de leur temps aux enfants pour stimuler leur goût de la lecture et favoriser leur approche de la littérature.
Des séances de lecture sont organisées (2 à 6 enfants maximum), une ou plusieurs fois par semaine, durant toute l’année scolaire, dans une démarche axée sur le plaisir de lire et la rencontre entre les générations.

Document de présentation

Dépliant - flyer

https://www.lireetfairelire.org/

Ligue de l'enseignement du :

24 : Gaël Lassalvetat (05.53.02.44.00)

33 : Camille Bachelier (06.27.09.62.17)

40 : Céline Pineau (05.58.06.31.32)

47 : Laurence Lamorlette (05.53.77.05.30)

64 : Coralie Barrau (05.59.32.00.66)

         

Des actions en lien avec le 1/4 d'heure lecture

Les œuvres et les pratiques mises en jeu à cette occasion pourront faire écho ou croiser les pratiques développées en classe ou dans le cadre de projets de partenariat relevant de l’éducation artistique et culturelle :

Concours de lecture à voix haute

Certaines séances du dispositif peuvent être dédiées à des lectures oralisées en vue de préparer les concours suivants :
- dans le 1er degré : Petits champions de la lecture
- dans le 2nd degré : Concours « la grande librairie »

Prix du livre Sciences pour tous

Le ¼ lecture peut fournir un temps dédié qui permette aux élèves de lire les ouvrages retenus dans le cadre du Prix national du livre "Sciences pour tous", à destination des collèges et lycées.

Jeunes en librairie

Ce dispositif vise à mettre en relation les élèves du secondaire avec une librairie indépendante, leur faire découvrir la filière du livre dans son ensemble, et développer leur l’autonomie de lecteur/lectrice.

Depuis 10 ans, 20.000 élèves de notre académie y ont participé, ainsi que 32 librairies indépendantes et 8 institutions publiques partenaires.

Bibliothèques d’école

En 2018-2019, 180 000 euros ont permis d’enrichir les fonds des bibliothèques de 123 écoles de l’académie de Bordeaux.
Un vademecum vise à aider les équipes pédagogiques à élaborer et à porter auprès des collectivités territoriales et des partenaires de l’École, selon les cas, un projet de création, d’animation, de revitalisation, de développement d’une bibliothèque dans l’école. Il rassemble des conseils pratiques, des pistes de réflexion et d’action ainsi que des ressources que les équipes sont libres de suivre et d’exploiter, et qu’elles peuvent librement dépasser et compléter.

Un éventuel temps final de restitution

En fin d’année, le dispositif peut donner lieu à un temps de restitution incluant les familles et des élèves des établissements proches. Temps de  lectures à voix haute, sieste  littéraire, performances, débats, rencontres avec des auteurs, joutes verbales, lectures de textes  scientifiques, lectures dans les différentes langues vivantes enseignées dans l’établissement, lectures synchronisées et relayées  via  les Web radio. Une captation audio et/ou vidéo peut aussi être envisagée.

 

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France

C'EST PRATIQUE

 Services de l'éducation nationale


Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services



STOP HARCELEMENT
 


N° vert  de l'académie