Nous, les Elles d’Eiffel !

Au lycée Gustave Eiffel de Bordeaux, une équipe engagée constituée d’enseignants et d’élèves œuvre activement à transformer les représentations autour du féminin et du masculin.

Au lycée Gustave Eiffel de Bordeaux, une équipe engagée constituée d’enseignants et d’élèves œuvre activement à transformer les représentations autour du féminin et du masculin. Ce faisant, elle contribue à déconstruire l’image de lycée de garçons qui colle à la peau de l’établissement bordelais. De là à dire qu’un vent de féminisme court dans les couloirs, il n’y a qu’un pas…

Par Emmanuelle Frayssac et Céline Saubaigné

Le projet Nous, les Elles d’Eiffel ! est né en 2020-2021 du constat suivant : le lycée Gustave Eiffel porte encore fortement l’empreinte de sa longue tradition d’ancien « Lycée Technique de Garçons de la Marne ».

Le second constat, c’est celui d’un positionnement contrasté : élèves comme collègues se révèlent pour certains peu initiés aux concepts qui permettent de déconstruire les stéréotypes de genre, et les comportements sexistes, homophobes et transphobes, alors que d’autres, au contraire, sont très engagés sur ces problématiques.

Le projet Nous, les Elles d’Eiffel ! fédère donc une équipe de professeurs (femmes et hommes) et d’élèves qui réfléchissent ensemble aux moyens de sensibiliser les élèves et les adultes de la communauté éducative aux questions posées par les normes de genre.
Fondé sur l’énergie d’une équipe engagée qui impulse un véritable désir de changement vers une plus grande culture de l’égalité au quotidien, le projet repose sur les instances institutionnelles du lycée Gustave Eiffel que sont le Comité à la vie lycéenne et le Comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté.

Les actions éducatives sont initiées lors des rencontres de travail puis mises en oeuvre par l’équipe des Elles. Au nombre de  ces actions, on compte notamment :

  • Les Ateliers de l’égalité 2021 et 2022, animés par le Planning familial de la Gironde

Une quinzaine d‘élèves volontaires y abordent la déconstruction des stéréotypes de genre, la prévention des violences et des comportements sexistes, homophobes ou transphobes. En avril 2022, après les 3 séances, les élèves animeront un stand d‘information au CDI du lycée pendant la Semaine de l’égalité filles-garçons.

Les élèves participent en mai 2021 à la première séance des Ateliers de l’égalité (ateliers organisés par Emmanuelle Frayssac, Céline Saubaigné et Laurie Monziols)
  • Un espace de ressources égalité filles-garçons au CDI et sur E-SIDOC et une Semaine de l’égalité au CDI en avril 2022

Un espace physique et numérique régulièrement actualisé regroupe toutes les ressources relatives à l’égalité filles-garçons. En avril 2022, dans le cadre de la Semaine de l’égalité filles-garçons, les productions des élèves et les ressources (films, BD, essais et romans) seront exposées au CDI.

Affiche des Ateliers de l’égalité 2022 (l’organisation de ces ateliers peut désormais compter sur Lionel Martin et Franck Bignères)
  • Séances d’éducation à la sexualité pour les 15 classes de Seconde en 2021-2022

Conformément aux instructions officielles, toutes les classes de Seconde générale et professionnelle bénéficient d’une séance d’éducation à la sexualité (en l’espèce, 2h en demi-groupes). Ces séances sont mises en oeuvre par les 2 infirmières du lycée, en partenariat avec le Planning familial de Gironde.

Présentation des séances d’éducation à la sexualité dans la Gazette du mois de novembre 2021
  • Soirées film-débat avec les internes en 2021-2022

Ces séances programmées en soirée (une par trimestre) sont destinées aux internes volontaires. Elles sont organisées en partenariat avec la CPE responsable de l’internat. La projection du film est suivie d’un débat animé par toute l’équipe des Elles.

Débat avec les internes en octobre 2021, après la projection du film Les femmes du bus 678 de Mohamed Diab sur les agressions sexuelles dans l’espace public
  • La gazette de l’égalité filles - garçons Les Elles d’Eiffel

Lancée en 2020 au moyen d‘une plate-forme collaborative de conception graphique (CANVA), la gazette est publiée en ligne sur Pronote et sur E-SIDOC à un rythme trimestriel.

Par des textes courts, assortis de visuels, cette gazette a vocation à traiter des questions que se posent les élèves sur, par exemple : la précarité menstruelle, le coût des soins liés à la contraception, les violences sexistes et sexuelles, les stéréotypes de genre dans l’art, la place des femmes dans la science, la répartition de la parole entre les filles et les garçons en classe, l’écoféminisme, etc.

Le numéro, spécial de décembre 2021 des Elles d’Eiffel rédigé à l’initiative de Maïana Medevielle, élève de Terminale, élue CVL et écodéléguée.

La ligne éditoriale consiste à lancer des débats, en privilégiant les positions plurielles, tout en indiquant les définitions précises des concepts clés qui permettent de se positionner finement sur les problématiques abordées. Il s‘agit tout particulièrement de mettre en avant le travail des élèves réalisé de leur propre initiative ou en classe, sous l’impulsion de leurs professeurs dans le cadre des enseignements.

Si l‘enthousiasme témoigné par les élèves après chaque action indique que nos actions sont utiles, force est de constater que sont principalement concernés les élèves de Seconde et de Première. Sauf exception, les élèves de Terminale sont accaparés par leur travail scolaire. Pour autant, le débat progresse au Lycée Gustave Eiffel, les langues se délient, les élèves prennent des initiatives et viennent consulter l‘équipe. La culture de l’égalité et du respect entre les filles et les garçons infuse donc en profondeur les différents aspects de la vie du lycée. Un vent de féminisme court bel et bien dans les couloirs d’Eiffel…