Logo de l'académie de Bordeaux
Académie de Bordeaux - Education nationale Enseignement supérieur recherche
Plan du siteAccessibilitéContactFlux RSS

Actualité en images : Enseigner la culture et la défense

Présent lundi 12 février 2007 à 15h30 au collège de l’Alouette à Pessac pour assister à un cours de géographie consacré à l’enseignement de défense et de sécurité, william MAROIS, recteur de l’académie de Bordeaux, a tenu à rappeler les obligations qui nous sont faites dans ce domaine.

Le recteur assiste au cours d’enseignement de défense
Le recteur assiste au cours d’enseignement de défense

En présence des médias, d’Alain MAROIS vice-président du Conseil Général de la Gironde et de plusieurs représentants des armées, le Général BONNAVENTURE, président d’Aqui-HEDN, le Général adjoint territorial ROQUES, représentant du Général FRERE, commandant la région terre sud-ouest, le colonel AZNAR, Directeur inter-régional du Service National, le lieutenant colonel LOUVET, représentant le général VAULTIER et Alain BALDY, directeur du Centre du Service National, le recteur s’est exprimé devant des élèves de 3ème pour leur expliquer que cet enseignement est un des éléments du parcours de citoyenneté prévu par la loi de 1997 réformant le service national.


Un parcours de citoyenneté qui se décline en trois étapes :

  • L'enseignement de défense au collège (en 3ème) et au lycée (en 1ère) ;
  • Le recensement citoyen à 16 ans à la mairie de son domicile.
  • La Journée d'Appel de Préparation de Défense. Cette journée citoyenne est obligatoire pour toutes les jeunes filles et tous les jeunes garçons. Elle est sanctionnée par un certificat individuel de participation à la JAPD (CIP), véritable sésame pour l'inscription au permis de conduire et aux examens et concours soumis à l'autorité publique. Le CIP est indispensable de 18 à 25 ans.


Un parcours de citoyenneté qui devrait gagner en cohérence à l’occasion de la signature d’un protocole d’accord entre le ministère de la Défense et celui de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche prévoyant d’approfondir l’enseignement de défense.


Un enseignement intégré au socle commun de connaissances et de compétences


La loi d'orientation et de programmation pour l'avenir de l'École du 23 avril 2005 rappelait déjà cette obligation en ces termes « la nation fixe comme mission première de faire partager aux élèves les valeurs de la République ».
Le "socle commun de connaissances et de compétences" intègre la culture de défense et de sécurité au titre de trois piliers : la culture humaniste, la compétence civique et sociale, l'autonomie de la personne.

Plus concrètement, les deux ministères prévoient également de "prêter une attention particulière à l'enseignement de défense dans le cadre de la refonte des programmes disciplinaires, notamment d'ECJS (éducation civique, juridique et sociale)", "d'inscrire l'enseignement de défense au nombre des thèmes nationaux des TPE (travaux personnels encadrés)", ou encore de "conduire des projets pédagogiques autour des pratiques sportives" …
Le nouveau texte prévoit aussi de "développer la formation à l'enseignement de défense des enseignants et des cadres de l'Éducation nationale" et de "proposer des nouveaux supports d'accompagnement de l'enseignement de défense adaptés aux besoins des enseignants".

Un nouvel outil pédagogique


A ce titre, le recteur a tenu à présenter un cédérom élaboré dans le cadre de l'activité du trinôme académique - constitué d'un représentant de l'Éducation nationale, d'un haut gradé militaire et d'un représentants de l'IHEDN (Institut des hautes études de défense nationale). Ce cédérom rassemble de nombreuses informations, y compris des séquences pédagogiques, destinées à favoriser l’enseignement à la défense.