Europe et International - DAREIC

PARTAGER CETTE PAGE

Retour à l'école d'un haut fonctionnaire européen : une rencontre inédite au lycée Michel Montaigne
20/05/2015



Retour à l’école d’un haut fonctionnaire européen : une rencontre inédite au lycée Michel Montaigne

 

Depuis 2007, des fonctionnaires européens retrouvent les bancs de leur établissement scolaire d’origine pour sensibiliser les élèves aux actions de l’Union européenne. En 2015, pour la première fois, ce programme dénommé « retour à l’école » a concerné la France.

 

Le 21 mai, c’est un diplomate européen au parcours exceptionnel, le Dr. Hubert Petit, qui est retourné pour la première fois depuis 1969 dans son lycée d’origine : Michel Montaigne à Bordeaux. Fraîchement atterri de Kinshasa, où il exerce la fonction de ministre-conseiller à la représentation permanente de l’Union européenne, le Dr. Petit est intervenu pendant deux heures lors d’un cours d’histoire et géographie.

 

Après avoir accumulé connaissances et titres académiques pendant trente et un an pour atteindre le chiffre extraordinaire de trente-trois diplômes -dont la promotion « Montaigne » de l’ENA, cela ne s’invente pas- le Dr. Petit préfère aujourd’hui transmettre. Appartenant à la deuxième catégorie des enseignants encyclopédiques, « ceux qui ont un livre dans la tête plus que la tête dans les livres », il a adopté une didactique intégralement interactive.

 

En guise d’introduction, il a collecté les questions des élèves exprimées par écrit. Outre les interrogations sur l’orientation et la carrière dans les institutions européennes -sans négliger la dimension salariale- les élèves ont livré leur vision de l’Europe : un espace de « paix », de « libre-circulation », de « diversité » et de « puissance ».

 

Ensuite, le cours a démarré, décliné en trois parties : la fonction publique européenne, l’histoire de la construction européenne et les institutions européennes. Mais cette fois, le professeur avait exercé en qualité de juriste à la Commission européenne, d’auditeur à la Cour des comptes et avait intégré le service européen des affaires étrangères. Il a donc pu illustrer ses propos d’exemples vécus: la rédaction de législation européenne médicale, le contrôle de la TVA perçue aux frontières douanières, la gestion de réunions confidentielles de crise en Albanie ou encore la visite impromptue de prisonniers politiques dans des pays autocratiques.

 

Face à la question sur les qualités et missions d’un diplomate, il a cité un ambassadeur américain, aux réponses si originales pour la culture française. Être psychologue d’abord, car l’humain est au centre de tout, journaliste ensuite pour la quête d’information et « manager » enfin, une ambassade n’étant pas dans les mains d’un seul homme. S’agissant des missions, les élèves n’en furent pas moins surpris : primo : protéger les ressortissants nationaux, secundo : faire du commerce et, tertio, dans la mesure du possible, s’efforcer d’avoir de bonnes relations avec le pays...

 

Et quelles sont les qualités requises pour devenir haut fonctionnaire européen ? « Maîtriser trois langues, disposer d’une double compétence et surtout... savoir écouter ».

 

 

 

 

 

 

 

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France

C'EST PRATIQUE

 Services de l'éducation nationale


Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services



STOP HARCELEMENT
 


N° vert  de l'académie







EN CE MOMENT

"L'apprentissage c'est votre avenir", le site référence pour tout savoir sur l'apprentissage
 




Le numérique au service de l'École