Toute l'actualité

PARTAGER CETTE PAGE

Remise des prix du Concours National de la Résistance et de la Déportation aux lauréats de l'académie de Bordeaux

Le 7 juin 2019, dans les locaux de l'Athénée municipal à Bordeaux, Olivier Dugrip, recteur de la région académique Nouvelle-Aquitaine, recteur de l'académie de Bordeaux, Chancelier des Universités, et Anne Brezillon, maire adjointe de Bordeaux, ont remis les prix du Concours National de la Résistance et de la Déportation aux lauréats de l'académie de Bordeaux.

Remise des prix du Concours National de la Résistance et de la Déportation aux lauréats de l'académie de Bordeaux



Etaient également présents : Jacques Caillaut, Inspecteur d'académie, Directeur académique des services de l'Education nationale de la Dordogne, Etienne Morel, Directeur académique adjoint des services de l'Education nationale des Pyrénées-Atlantiques, Dominique Malroux, Directeur académique adjoint des services de l'Education nationale de la Gironde, Daniel E. Hall Consul des Etats-Unis et Imke Fourié Consule Générale Adjointe d'Allemagne.

Le Concours national de la Résistance et de la Déportation

Le Concours national de la Résistance et de la Déportation offre aux élèves l'opportunité d'approfondir leurs connaissances sur certains aspects fondamentaux de l'histoire de la Seconde Guerre Mondiale, ainsi que l'occasion de réfléchir à la dimension civique de ces événements.

Institué en 1961 par Lucien Paye, ministre de l'éducation nationale, à la suite d'initiatives d'associations d'anciens résistants et déportés, le Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD) est un concours scolaire qui s'appuie sur l'enseignement de l'histoire, de l'histoire des mémoires, de la Résistance et de la Déportation.

Ce concours a pour objectif de perpétuer chez les jeunes générations la mémoire de la Résistance et de la Déportation afin de leur permettre de s'en inspirer en se fondant sur les leçons historiques et civiques que leur apporte l'École.

Il s'inscrit ainsi dans une démarche d'éducation à la citoyenneté qui est une composante essentielle du parcours citoyen de l'élève.

Thématique 2018-2019 : « Répressions et déportations en France et en Europe, 1939-1945. Espaces et histoire. »

Cette année, dans l'académie de Bordeaux, le concours a mobilisé 1 853 collégiens et lycéens. Ils ont eu la possibilité de réfléchir à ce que peut être l'engagement, de rencontrer parfois les derniers témoins direct de cette période de la seconde guerre mondiale, de prendre connaissance du passé de la France et de l'Europe pour mieux se projeter vers leur avenir.

 

 

 

Le palmarès 

  • Collège - devoir individuel 

  • Collège - travaux collectifs 

  • Lycée - devoir individuel 

  • Lycée - travaux collectifs 

 

Le concours est organisé en partenariat avec :

  • Plusieurs autres départements ministériels: la direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) du ministère chargé de la défense et des anciens combattants; la direction générale de l'enseignement et de la recherche (DGER) du ministère chargé de l'agriculture; la direction de la protection judiciaire de la jeunesse (DPJJ) du ministère chargé de la justice; le service interministériel des Archives de France, dépendant du ministère chargé de la culture;
  • Des associations et des fondations de mémoire: Fondation de la Résistance, Fondation pour la mémoire de la Déportation, Fondation de la France libre, Fondation pour la mémoire de la Shoah, Fondation Charles de Gaulle, Souvenir français, etc.;
  • De certains établissements publics, opérateurs de l'Etat: Canopé (ex SCEREN-CNDP) et son réseau académique et départemental; l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) et son réseau départemental; l'Etablissement de communication et de production audiovisuelle de la défense (ECPAD); l'Institut national de l'audiovisuel (INA);
  • L'Agence des établissements français à l'étranger (AEFE) et la Mission laïque française (MLF);
    France Télévisions;
  • La Société nationale des chemins de fer français (SNCF);
  • De nombreux musées, mémoriaux ou lieux de mémoire de la Résistance et de la Déportation;
  • De nombreux élus locaux, représentés notamment par l'Assemblée des départements de France (ADF);
  • Des associations d'enseignants, telle l'Association des professeurs d'histoire et de géographie (APHG);
  • Des personnalités de la Résistance et de la Déportation, d'universitaires et de nombreux enseignants du second degré.

 

 

 

 

 

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France

C'EST PRATIQUE

Cliquez sur le logo


 Services de l'éducation nationale


Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services



STOP HARCELEMENT
 


N° vert  de l'académie







EN CE MOMENT

"L'apprentissage c'est votre avenir", le site référence pour tout savoir sur l'apprentissage
 




Le numérique au service de l'École