Toute l'actualité

PARTAGER CETTE PAGE

Séminaire académique " Lecture et écriture à l'école élémentaire "

Le 28 septembre 2018, dans les locaux de la Bibliothèque municipale de  Bordeaux, Olivier Dugrip, recteur de l’académie de Bordeaux, a ouvert le séminaire académique « Lecture et écriture à l’école élémentaire » réunissant les inspecteurs de l’Education nationale du 1er degré, les conseillers pédagogiques et des formateurs de l’académie.

Au programme du séminaire :

  • Présentation du séminaire par Pierre Kessas, doyen du collège des IEN 1er degré ;
  • Intervention de Maryse Bianco, enseignante-chercheuse au Laboratoire des Sciences de l’Education de l’Université de Grenoble sur la thématique « Enseigner la compréhension : pratiques pédagogiques et enjeux pour l’Ecole » ;
  • Intervention de Marie-France Bishop, professeur des universités en Sciences de l’éducation à l’Institut d’éducation de l’Université de Cergy Pontoise et à l’ESPE du rectorat de Versailles  sur la thématique « Une question de formation : l’enseignement de la compréhension » ;
  • Intervention de Bernadette Kervyn, maître de conférences à l’Université de Bordeaux, sur la thématique « Se former à l’enseignement de l’écriture à travers des ressources élaborées dans un dialogue entre recherche et terrain ».

L’après-midi était consacrée à des ateliers.

100 % d'élèves qui maîtrisent les savoirs fondamentaux : lire, écrire, compter, respecter autrui

Les résultats de l’enquête PIRLS qui mesure le niveau de compréhension de l’écrit des élèves de CM1 ne sont pas satisfaisants. Cette tendance constitue une préoccupation majeure et l’acquisition des savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter, respecter autrui) par tous les élèves de notre pays est un impératif au cœur des politiques d’éducation.

Aujourd'hui, plus de 20 % des élèves sortent de l'école primaire sans savoir correctement lire, écrire ou compter. Ces difficultés concernent particulièrement les enfants issus de milieux défavorisés.
La bonne maîtrise des savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter, respecter autrui) est pourtant la condition d'une scolarité réussie et de la formation d'un citoyen libre et responsable. C'est une exigence républicaine, pour que les Français retrouvent confiance en leur École.

Pour que chaque élève maîtrise les savoirs fondamentaux, il faut agir simultanément sur plusieurs leviers : priorité constante à l'école primaire, dédoublement des classes de CP et CE1 dans les réseaux d'éducation prioritaire (REP et REP+), évaluations des élèves, mise à disposition d'outils pédagogiques efficaces, formation initiale et continue des professeurs, mais aussi stages de réussite ou encore aide aux devoirs après la classe.


Mobilisation en faveur du livre et de la lecture

Accéder à une lecture fluide se prépare très en amont, dès l’école maternelle. Le travail régulier sur le vocabulaire, la découverte du principe alphabétique, l’écoute, la compréhension de textes lus par l’adulte et la manipulation de livres développent l’intérêt et le plaisir de l’enfant pour la lecture.

Au CP, des exercices répétés de décodage et le travail sur le sens et la compréhension des textes sont au cœur de l’enseignement de la lecture. La lecture en classe est quotidienne, individuelle et collective, en silence ou  voix haute, pour les apprentissages et pour le plaisir. Elle s’articule avec l’écriture, l’écoute, la parole.

Le travail sur la lecture se poursuit durant l’ensemble de la scolarité.
La transmission du goût de la lecture passe par l’utilisation de tous les supports comme la presse, la bande dessinée, la littérature de jeunesse de qualité et les grands textes patrimoniaux.

La maîtrise de la lecture est essentielle à la réussite de la scolarité. L'École a pour mission de permettre à tous les enfants de lire d'une manière fluide. C'est le préalable nécessaire pour développer le goût de la lecture.
La lecture permet d'acquérir des valeurs (respect de la liberté, de la justice, de soi et respect d'autrui) essentielles à l'accomplissement humain.

Selon une enquête Les jeunes et la lecture commandée par le Centre national du livre en 2016, le nombre de livres lus par goût personnel chute à l'entrée au collège puis au lycée (un écolier lit deux fois plus de livres qu'un collégien, trois fois plus qu'un lycéen).

Selon cette même enquête, 96 % des jeunes de 7 à 19 ans lisent - 89 % dans un cadre scolaire, 78 % dans le cadre de leurs loisirs. 68 % lisent au moins une fois par semaine, 28 % tous les jours ou presque.
Avec le ministère de la Culture, le ministère de l'Éducation nationale va donc promouvoir et étendre les initiatives en faveur du livre et de la lecture pour entretenir et développer l'envie de lire (opération « Un livre pour les vacances », prix, concours, partenariats...).


Le plan « Bibliothèques d’école »

Dans le cadre de la mobilisation en faveur du livre et de la lecture, le ministère entend encourager l’implantation ou la redynamisation d’espaces dédiés spécifiquement à la lecture dans les écoles, particulièrement dans les zones manquant de lieux et d’équipements de lecture publique, dans les écoles éloignées d’une bibliothèque et dont les élèves ne peuvent avoir accès quotidiennement aux livres.
Pour ces dernières, le ministère lance un plan d’équipement pluriannuel : les écoles jugées prioritaires, repérées par les services départementaux et académiques, seront dotées dès 2018 pour constituer des fonds de bibliothèques à partir de projets élaborés par les équipes pédagogiques.

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France

C'EST PRATIQUE

Cliquez sur le logo


 Services de l'éducation nationale


Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services



STOP HARCELEMENT
 


N° vert  de l'académie







EN CE MOMENT

"L'apprentissage c'est votre avenir", le site référence pour tout savoir sur l'apprentissage
 




Le numérique au service de l'École