Education artistique et culturelle

PARTAGER CETTE PAGE

"Nowhere" vidéo production ds le cadre d'une action PEAC

Court-métrage de fiction réalisé par les élèves du Collège Cheverus de Bordeaux.
Année scolaire 2015-2016.

Vidéo du Collège Cheverus à voir ici



L’Atelier Artistique et Scientifique du collège Cheverus de Bordeaux


Depuis 3 ans, à travers des expériences variées, ludiques et créatives, l’Atelier de pratique
artistique et scientifique cinéma propose aux élèves de s’intégrer dans un projet collectif pour
construire et réaliser ensemble leur propre court-métrage de A à Z, tout en s’initiant
particulièrement à une ou deux des étapes de création. L’atelier implique des rencontres
régulières avec des artistes et techniciens de cinéma, des séances pratiques, des sorties
pédagogiques.
Chaque mardi sur la pause méridienne, de septembre à juin, selon un calendrier pré-établi
(joint en annexe), une trentaine d’élèves volontaires issus des divisions de 5ème et 4ème, répartis
sur six groupes minimum, participent chacun à deux des ateliers proposés selon leur choix.
Chaque groupe bénéficie d’un programme prédéfini sur six semaines environ. Les élèves
doivent se doter d’un carnet de notes à chaque séance pour garder traces de leurs activités.
Les ateliers sont menés en co-intervention ou individuellement par les quatre professeurs.







DESCRIPTION DE L'ACTION

groupe 1 – le cinéma avant et maintenant.
Les élèves du groupe 1 s’initient aux dispositifs pré-cinéma. Ils participeront au FIFIB où ils
vont voir un programme (moyen ou long métrage selon les années) et s’investissent l’aprèsmidi
dans un atelier pratique de réalisation, d’animation ou art sonore (cette année). Ils
assistent à la projection des réalisations des ateliers à la fin du festival. Forts de ces
expériences, ils procèderont à l’écriture de l’histoire du film autour de la thématique
volontairement large.


groupe 2 – Ecriture/Storyboard
Les élèves du groupe 2 développent l’histoire imaginée par ceux du groupe 1 en story-board
en s’appuyant sur l’analyse d’extraits de films pertinents, l’étude de l’échelle des plans, les
raccords et les angles de caméra. Un intervenant de l’association d’éducation à l’image
D’Asques et D’Ailleurs vient leur prêter main forte dans cette étape de la création. Leur travail
sera le matériau de base sur lequel le groupe de tournage s’appuiera en y restant le plus
fidèle possible.


groupe 3 – Expériences d’animation
Les élèves du groupe 3 réalisent des parties du film de l’atelier en animation et / ou en créent
le générique. Ils commencent leur initiation en manipulant plusieurs matériaux possibles
(dessins, pâte à modeler...) pour faire des expériences préalables et fixer leur choix sur une
technique. En gardant l’histoire imaginée par le groupe 1 et le story-board développé par le
groupe 2 en tête, l’animation finalement réalisée sera intimement liée à l’histoire du film.


groupe 4 – Tournage / Montage
Les élèves du groupe 4, constitué de volontaires, se saisissent de l’histoire telle qu’élaborée
en story-board. Ils procèdent au casting en filmant des essais et forment l’équipe technique
du tournage. Deux mercredis après-midi, ils tournent les scènes du film en respectant les
cadres et échelles des plans imaginés par le groupe 2, en les adapteront si nécessaires.
Pendant le tournage, les postes techniques sont occupés à tour de rôle par les élèves sous
la direction de deux réalisateurs de l’association D’Asques et D’Ailleurs. Enfin, à partir des
images tournées, ils s’initient au langage du montage à travers des exercices guidés sur les
images qu’ils ont tournées.


groupe 5 – Musique et effets sonores
Les élèves du groupe5 viennent compléter le travail sur l’image en réalisant des effets
sonores utiles à l’histoire. Ils composent tout ou partie de la musique du film. Enfin, ils
participent au montage sonore de leurs effets et de la musique sur les images montées par le
groupe 4.


groupe 6 – Photographie / Affiche
Les élèves du groupe 6 fabriquent une chambre noire à partir de laquelle ils tentent de
prendre des photographies qu’ils développent. En partenariat avec un graphiste, ils
élaboreront une affiche pour le film et une jaquette pour le dvd.
groupe R – les « rapporteurs »


Chaque groupe inclut 2 à 3 « rapporteurs » : ce sont des élèves volontaires qui ont pour
mission de «passer le relai» au groupe suivant. Ces élèves font ensemble le bilan en fin
d’atelier et présentent le film aux projections publiques en fin d’année scolaire.
Le travail de groupes a donc remplacé la classe frontale et l’enseignant devient
« facilitateur » ; ainsi, la fabrication d’aucun des trois films de court-métrage réalisés jusqu’ici
n’a véritablement suivi un processus identique aux autres. Le film écrit impose lui-même ses
contraintes si bien que l’enseignant adapte et propose parfois une étape non anticipée, cette
modularité et cette flexibilité laissant de la sorte l’espace aux élèves de proposer et mettre en
oeuvre en autonomie, d’initier et d’expérimenter. Lors des deux mercredis après-midi de
tournage avec notre partenaire, les élèves alternent les postes, certains se découvrant
metteur-en-scène, d’autres appréciant la prise de son ou la prise de vue, d’autres encore
découvrant la fatigue de l’attente de l’acteur ou la lassitude du figurant... In fine, le film
présenté appartient à tous : il est le fruit d’une collaboration et sa coloration particulière nait
des choix du groupe.




PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France

C'EST PRATIQUE

 Services de l'éducation nationale


Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services



STOP HARCELEMENT
 


N° vert  de l'académie







EN CE MOMENT

"L'apprentissage c'est votre avenir", le site référence pour tout savoir sur l'apprentissage
 




Le numérique au service de l'École