Toute l'actualité

PARTAGER CETTE PAGE

Enseignement bilingue français occitan : L'État s'engage.
23/06/2016

Autorisé depuis 1983, l’enseignement bilingue français/langue régionale a été redéfini en 2013 par la loi de refondation de l’Ecole de la République. Il trouve une illustration en Aquitaine.

Autorisé depuis 1983, l’enseignement bilingue français/langue régionale a été redéfini en 2013 par la loi de refondation de l’Ecole de la République. Il trouve une illustration en Aquitaine.
 

Là aussi tout se joue avant 7 ans ?

« On ne peut plus ignorer depuis les avancées décisives des neurosciences qu’il existe une période privilégiée dans une vie humaine pour la construction du langage; que le langage peut se construire à la faveur d’un code, de deux codes, voire même de trois codes si les conditions sont données, que cette période ultra-favorable ne se présente qu’une fois dans une vie et qu’elle s’achève vers les sept ans (âge moyen) avec la stabilisation synaptique ». 

 François Weiss ; Attaché linguistique, Expert au Conseil de l’Europe dans « L’ Alsace et le bilinguisme : « Une ouverture vers l’inter culturalité », 2008

Le bilinguisme précoce est proposé dès l’école maternelle. Il s’agit d’amener l’enfant, grâce à la plasticité de son cerveau, à construire ses compétences à partir de deux langues. Il fait alors des liens entre les apprentissages et s’ouvre aux différents langages (français, langues vivantes, mathématiques, musiques, arts...)
 

Pour aller plus loin...

contributions écrites de plusieurs auteurs

 

Jean Petit :

Avantages du bilinguisme précoce. JP

 

Claude Hagège: L'enfant aux deux langues

 

Jannika Làxen:

bilinguisme: aquisition et avantages.2013

 

Présentation de l’enseignement bilingue :

J'apprends avec deux langues. Rectorat de Toulouse

 

Pour une éducation précoce des langues : conférence de Gilbert Dalgalian

 

Barbara Abdelilah- Bauer : comprendre le bilinguisme

www.Bilinguisme-conseil.com



Mais pourquoi l'occitan ?

 

L'enfant part de ce qu'il connaît pour aller vers l'inconnu. Où qu'il vive en Aquitaine, les noms de lieus, de rues et de villes, des paysages, parlent occitan. Cette découverte le rassure lui-même en même temps qu'elle l'aide à aller vers les autres.

 

Selon une enquête sociolinguistique du conseil régional d'Aquitaine datant de 2009, 9% des aquitains parlent occitan. L'enfant a donc toujours des locuteurs proches de lui. Cette proximité renforce les liens intergénérationnels : c'est le rôle de l'Ecole que de socialiser l'élève dans ces différents environnements.

 

« L'occitan c'est mille kilomètres de long sur mille ans de haut... » (Gaston Bonheur)

Parlée dans trente-deux départements français, douze vallées italiennes et une vallée espagnole, la langue occitane est la plus étendue des langues de France après le français. Sa culture est ouverte au monde depuis les troubadours occitans, le baroque des XVIe et XVIIe siècles, Mistral, son prix Nobel de littérature et sa foisonnante création contemporaine.

 

Et vous êtes sûrs qu'on a le droit ?

 

Oui ! L'enseignement de l'occitan est autorisé depuis 1951 et le bilinguisme français-occitan depuis 1983. C'est en 2005 que la loi prévoit l'organisation de cet enseignement selon des modalités définies en accord avec les collectivités territoriales. La loi de 2013 reprend cette possibilité. En 2009 puis en 2011, le recteur de l'académie de Bordeaux signe une convention avec le conseil régional d'Aquitaine et quatre des cinq départements (Dordogne, Gironde, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques). La convention prévoit des modalités de concertation et de suivi afin d'aboutir à des ouvertures de sites bilingues, à renforcer la formation des maîtres, à diffuser l'information en direction des parents et organiser la création de matériel pédagogique.
 

 

Pour aller plus loin...

modalités de mise en œuvre de l'enseignement bilingue à parité horaire :

circulaire de 2001 modifiée par l'arrêté du 12 mai 2003 et  le Bo n°9 du 27/09/2007

 

 
 

Des choix toujours confortés

 

De plus en plus de parents, conscients de l'intérêt pour leurs enfants de ce type d'apprentissage, font confiance à l'enseignement bilingue dans le service public d'Education nationale. Ils étaient 356 élèves à suivre ce type de filière en 2002, ils sont au nombre de 1 277 en 2014 :

 

Qui sont les élèves qui choisissent ces enseignements bilingues ?

 

Tous les élèves peuvent bien entendu choisir de suivre un enseignement bilingue français-occitan. L'inscription en classe bilingue est un choix des parents pour leurs enfants, il repose sur le principe de la libre adhésion des familles. Les enfants peuvent être accueillis dès la petite section de maternelle. L'enseignement bilingue français-occitan est dispensé dans une classe ordinaire de l'école publique dans laquelle l'enseignement est assuré à parité horaire : mi-temps en français et mi-temps en occitan. La langue occitane n'est pas seulement enseignée en tant que langue mais utilisée à travers des matières et des activités prévues dans les programmes de l'Education nationale. En dehors de la présence quotidienne de ces deux langues, les élèves bilingues ont exactement la même scolarité que les enfants qui suivent un enseignement unilingue (mêmes programmes, mêmes exigences, mêmes évaluations...).

Cet enseignement qui débute en école maternelle se poursuit dans les mêmes conditions tout au long de la scolarité primaire puis dans le second degré selon des modalités différentes.

 

Et qui enseigne dans les écoles bilingues ?

 

Depuis 2002, un concours recrute des maîtres spécialisés dans l'enseignement bilingue. Ces enseignants passent le même concours que les autres candidats auquel se rajoutent des épreuves d'occitan qui évaluent leurs compétences orales et écrites. Chaque année, le recteur de l'académie de Bordeaux propose des postes à ce concours : 9 en 2014 et 15 en 2015.

Des habilitations départementales permettent de recruter des maîtres déjà en poste et de valider leurs compétences en occitan. Chaque année, entre 5 et 10 enseignants demandent à passer cet examen.

 En collège, la continuité est assurée soit par un enseignement de langue (à raison de deux heures par semaine), soit par un enseignement de langue et des enseignements en occitan (disciplines non-linguistiques), le plus souvent en histoire-géographie.

 

Grâce à quoi enseigne-t-on ?

 

Du matériel pédagogique est créé par une antenne de Canopé basée à Pau, le Cap'òc. Il s'agit autant de créations complètes (albums...) que de traductions de manuels de disciplines non-linguistiques.

 

Et où enseigne-t-on dans des filières bilingues ?

 

A la rentrée 2015, 33 sites sont ouverts dans l'académie de Bordeaux dans le premier degré. 

  • Dordogne : Brantôme, Ribérac, Sarlat.
  • Gironde : Cussac Fort-Médoc, Langon.
  • Landes : Dax, Montfort, Morcenx, Saint-Martin-de-Seignanx, Vieux-Boucau.
  • Lot-et-Garonne : Agen, Cocumont, Laroque-Timbaut, Marmande, Monsempron-Libos, Penne d'Agenais, Roquefort.
  • Pyrénées-Atlantiques : Artiguelouve, Asson, Bedous, Bidache, Bordes, Coarraze, Gan, Garlin, Lagor, Lasseube, Mazerolles, Monein, Morlaàs, Oloron, Salies-de-Béarn, Sauvagnon.

 

Quel avenir ?

 

Chaque année, les partenaires (rectorat, collectivités territoriales, associations) étudient, au sein des instances prévues par les textes officiels, les continuités et les ouvertures prévues de sections bilingues. Chaque département est concerné : dans une logique de maillage territorial, le but est de construire des cursus cohérents et complets de la maternelle au baccalauréat.

 

En savoir plus
PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France

C'EST PRATIQUE

 Services de l'éducation nationale


Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services



STOP HARCELEMENT
 


N° vert  de l'académie







EN CE MOMENT

"L'apprentissage c'est votre avenir", le site référence pour tout savoir sur l'apprentissage
 




Le numérique au service de l'École